Exercice illégal de l’Ostéopathie ?

Il va bien falloir un jour dénoncer l’exercice illégal de l’ostéopathie. Ce détournement du titre d’ostéopathe par des thérapeutes non titulaires du titre pratiquant de prétendues  « méthode d’ostéopathie » !

L’Ostéopathie n’est pas une méthode mais une médecine basée sur un diagnostic manuel suivi d’un traitement manuel que seul un ostéopathe en titre est en mesure de pratiquer dans les règles de l’art en offrant toutes les garanties de sécurité aux patients.

Pourtant combien de fois avons-nous vu le terme ostéopathie flanqué d’un adjectif pompeux ? Le tout est destiné à surfer sur une vague de soins à la mode ou plus exactement sur un « vague soin » à la mode !

Il y a aussi des techniques tout à fait honorables, mais dont l’appellation n’est assez attractive pour remplir un carnet de RDV, alors elles deviennent des « techniques d’ostéopathie » à la barbe d’AT Still son créateur…

Ce sinistre jeu de mensonge n’est autre que de l’exercice illégal de l’ostéopathie,

Les perdants bien sur sont les ostéopathes en titre qui après 5 années d’études voient un coach se vanter de faire de l’ostéopathie parce qu’il applique quelques point trigger au petit bonheur la chance. Aussi, on constate des professionnels de santé peut se dire de l’ostéopathie parce que proposant la méthode Poyer, ou encore de vénérables praticiens en médecine chinoise parler « d’ostéopathie traditionnelle chinoise » qui serait datée de 2000 ans avant la création de l’Ostéopathie…

Mais le plus inquiétant est la prise en otage des patients qui de bonne foi pensent avoir affaire à de la médecine ostéopathique alors qu’ils ont affaire à un exercice illégal de l’ostéopathie.

Quelle assurance en responsabilité civile professionnelle couvrira un dommage du à de l’ostéopathie, si l’auteur n’est pas ostéopathe en titre ?

Au tribunal, comment se défendront les auteurs d’ostéopathie sans titre d’ostéopathe ?

L’ostéopathie sans ostéopathe est un mensonge, une escroquerie, un exercice illégal.

L’exercice illégal de l’ostéopathie dénoncé par les complémentaires de santé !

Voici une aventure qui pourrait bien se répéter :

Un patients en soin de kinésithérapie s’est vu proposer une séance de la méthode Poyer pour laquelle le thérapeute a remis une facture d’ostéopathie destinée aux complémentaires de santé.

Après une première prise en charge, la complémentaire a demandé le remboursement à l’assuré de la prétendue séances d’ostéopathie au motif qu’après vérification dans le fichier ADELI  le thérapeute n’était pas titulaire du titre d’Ostéopathe

Faut-il compter sur la vigilance des complémentaires de santé pour protéger le titre d’ostéopathe et lutter contre l’exercice illégal de l’ostéopathie ?

Nous dénonçons que des patients soient otages de pratiques peu scrupuleuses parce qu’il n’existe pas de liste officielle d’ostéopathes en titre facilement consultable, le fichier ADELI étant des plus complexe à consulter pour un patient comme nous le verrons prochainement.

Le bureau

PS :

– Une affiche d’information aux patients sur les conditions de prise en charge de l’ostéopathie par les complémentaires de santé est téléchargeable dans l’espace adhérent.

– En cas de doute sur l’inscription d’un ostéopathe en ARS (liste ADELI) vous pouvez vous adresser au secrétariat de MO.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*