C’est dans les années 50 que les physiologistes russes Yuri MOSKALENKO et A.I. NAUMENKO travaillent sur la pression intra crânienne.

 

Ils publient en  1957 une première étude sous le titre « mouvement du liquide céphalorachidien dans les espaces cérébraux et spinaux ». Ils décrivent la présence de 3 types de mouvement dans la boite crânienne, un mouvement rapide correspondant au pouls artériel, un mouvement plus lent associé au rythme de la respiration pulmonaire et un mouvement encore plus lent sans signification que les physiologistes qualifient « d’onde de 3 ème ordre ».

 

En 1961, ils reproduisent l’expérience et publient une étude similaire sous le titre « Pulsations cérébrales dans la cavité crânienne fermée ». Ces articles sont traduits et publiés aux Etats Unis respectivement en 1957 et 1961.

 

Harold Magoun  puis Viola Fryman en prennent connaissance… L’ostéopathie crânienne était alors en passe d’être reléguée au rang des curiosités, par la publication de ces deux études, qui rappelons le, n’avaient pas pour but de prouver la motilité crânienne, les deux physiologistes russes ont relancé les ostéopathes américains sur la voie tracée par Sutherland.

 

Yuri Moskalenko poursuivra sa carrière à l’Institut Sechenov de physiologie évolutionniste et de biochimie, Saint-Pétersbourg, Russie. Il participera à la création de l’école de Médecine Ostéopathique de St Pétersbourg en 1994 en collaboration avec R . Caporossi et F. Peyralade.

 

Communiqué de Tamara KRAVCHENKO

 

« Le 12 septembre 2020, à l’âge de 89 ans, est décédé Yuri Evgenievich Moskalenko, grand scientifique, grande personnalité, docteur en sciences biologiques, professeur.

 

Son travail pendant de nombreuses années à l’Institut de physiologie évolutionniste et de biochimie LM. Séchénov de l’Académie russe des sciences a été évalué par le titre d’honneur «Homme émérite de science de la Fédération de Russie». Son activité scientifique visait l’étude de la circulation cérébrale. Pendant longtemps, il a été à la tête du laboratoire de physiologie comparée de la circulation cérébrale. Dans ce domaine il a été un « pionnier » car il a participé aux recherches de la circulation cérébrales des premiers cosmonautes de l’Union soviétique.

 

Depuis 1995, Yuri Evgenievich Moskalenko a été le vice-recteur pour les sciences de l’École supérieure russe de médecine ostéopathique et depuis 2016 de l’Académie médicale d’éducation ostéopathique.

 

Le professeur Moskalenko était à l’origine du développement de l’ostéopathie en Russie. Le laboratoire de recherche, organisé à l’École supérieure russe de médecine ostéopathique par le professeur Moskalenko est devenu la première structure scientifique qui étudiait l’influence des effets ostéopathiques sur la physiologie humaine et sur l’efficacité du traitement ostéopathique.

 

Yuri Evgenievich Moskalenko est l’auteur de nombreuses publications scientifiques sur l’ostéopathie dans des éditions scientifiques nationales et étrangères. Sa contribution à l’ostéopathie au niveau mondial a été appréciée non seulement par la communauté ostéopathique de Russie, mais aussi par les principales communautés et écoles ostéopathiques dans un certain nombre de pays: aux USA, au Canada, en France, en Italie, en Allemagne, en Israël.

 

Son énergie inépuisable et son talent de scientifique ont toujours suscité un profond respect et une admiration parmi les enseignants et les étudiants de l’École supérieure russe de médecine ostéopathique.

 

Nous exprimons nos sincères condoléances à son épouse Anna Nikolaevna, aux parents et amis de Yuri Evgenievich Moskalenko. Nous nous souviendrons toujours de sa personne obsédée par la science qui s’est toujours efforcée de découvrir des choses nouvelles. »

 

T.I. Kravchenko, directeur de I’Académie médicale d’éducation ostéopathique et le personnel de l’École supérieure russe de médecine ostéopathique.

 

Hommage de René BRIEND

 

« C’est avec une profonde tristesse que nous apprenons le décès de notre grand ami Yuri MOSKALENKO.

Nous garderons de Yuri le souvenir d’un éminent « Homme de Sciences », véritable « homme de proue », précurseur dès 1957 par ses études expérimentales sur le liquide cérébro-spinal, de la recherche dans le domaine de l’ostéopathie crânienne.

A cette époque,  Yuri contribua sans aucun doute à son « sauvetage » en y apportant alors tout à fait fortuitement une certaine crédibilité scientifique au sein de la profession. Par la suite, Yuri ne cessa tout au long de sa vie de « chercheur », auprès de l’Académie des Sciences de Russie et de l’Institut Sechenov, d’apporter tout son soutien et sa collaboration à l’Ecole Supérieure Russe d’Ostéopathie de St Petersbourg, sous la direction du Dr Tamara KRAVCHENKO.

Le monde ostéopathique pleure aujourd’hui un « personnage » singulier, certes « haut en couleurs » mais ô combien attachant et attaché à la Médecine Ostéopathique.

Merci du plus profond de notre coeur à ce dinosaure de la Communauté Ostéopathique internationale qui nous quitte aujourd’hui pour un autre monde !

Bon voyage vers la Lumière, mon cher Yuri. Paix à ton âme. »  René Briend

Un commentaire à “Une onde de 3ème ordre”

  1. Je ne peux que rendre hommage à cet ostéopathe , scientifique de renom , qui fut à l’origine de découvertes
    qui ont permis à l’ostéopathie cranio sacrée de se developper en la personne de Harold MAGOUN et viola fryman . j’ai connu Mde fryman, francis peyralade et roger caporossi. je ne peux que les féliciter . Pour les jeunes je recommande un livre merveilleux de Ged SUMMER et Steve HAINES : intelligence crânienne. Marc MENU.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*